2018-08-17

Encouraging life


Jean-Baptiste... 
Emmanuel... 
Zorg. 
- It's nice to see you again, Father. 
- I remember you now. 
The so-called art dealer. 
- I'm glad you got 
your memory back. 
Because you'll need it. 
Where are the stones? 
- I don't know. 
If I did, I wouldn't tell 
someone like you. 
- Why? 
What's wrong with me? 
- I try to serve life. 
But you only... want to destroy it. 
- Father...  you're so wrong. 
Let me explain. 
Life, which you so nobly serve, comes from destruction and chaos. 
Take this empty glass. 
Here it is, peaceful... boring. 
But if it is... destroyed. 
Look at all these little things. 
So busy now. 
Notice how each is useful. 
What a lovely ballet ensues... so full of form and color. 
Now think of all those people that created them. 
Technicians, engineers. People who can feed their children tonight... 
so those children can grow up and have children... and so on. 
Thus adding to the great chain... of life. 
Water. Fruit. 
You see, Father, by creating a little destruction... 
I'm encouraging life. 
In reality,  you and I are in the same business. 
Cheers. 

- Where's the robot to pat you on the back? 
Or the engineer? 
Or their children, maybe? 
There, you see how all your so-called power counts for nothing? 
How your entire empire of destruction comes... crashing down... all because of one, little... cherry. 

- You saved my life...  and in return, I'll spare yours... for now. 
- You're a monster, Zorg. 
- I know. 
Torture who you have to, the President, I don't care. 
Just bring me the stones. 
*******************************
Jean-Baptiste... 
Emmanuel... 
Zorg. 
- J'ai plaisir à vous revoir, mon Père.
- Je me souviens, maintenant. 
Le soi-disant antiquaire. 
- Heureux que la mémoire vous revienne. 
Vous en aurez besoin.
Où sont les pierres ? 
- Je l'ignore. 
Et même si je savais ! 
- Quoi ? Que me reprochez-vous ? 
- J'essaie de préserver la vie. 
Vous voulez seulement la détruire. 
- Comme vous vous trompez ! 
Je vous explique. 
La vie, que vous servez si noblement, naît de la destruction, du chaos. 
Prenez ce verre... Tranquille, serein... ennuyeux. Mais... si on le détruit... 
Regardez ces petites choses qui s'affairent ! ... chacune sa mission. 
Quel joli ballet de formes et de couleurs ! 
Pensez à ceux qui les créent. techniciens, ingénieurs, qui pourront nourrir leurs enfants, 
lesquels grandiront, et se reproduiront, et ainsi de suite, pour perpétuer la grande chaîne... de la vie ! 
Vous voyez, mon Père, en créant un peu de destruction, j'encourage la vie ! 
En réalité, on est dans le même bizness. 

- Où est le robot Tape-dans-le-dos ? Et l'ingénieur ? Ou les enfants ? 
Vous voyez, votre prétendu pouvoir ne pèse plus rien. 
L'empire destructeur... s'effondre, et tout ça à cause... d'une cerise. 

- Vous m'avez sauvé la vie. J'épargnerai donc la vôtre. 
Pour l'instant. 
- Vous êtes un monstre, Zorg ! 
- Je sais. 
Torturez le président, s'il le faut. 
Mais rapportez-moi ces pierres. 

Jean-Baptiste Emanuel Zorg (Gary Oldman), Vito Cornelius (Ian Holm), Le Cinquième Élément (The Fifth Element), Luc Besson, 1997