2014-10-09

5 octobre 2014 en France

© RF / Nathanaël Charbonnier

Voilà une manifestation qui a tout de la chasse au dahu, cet animal qui n'existe pas. Les organisateurs de la Manif pour tous agitent le spectre de la gestation pour autrui (GPA), qui ne peut concerner qu'une petite minorité de couples en tout état de cause. Mais la GPA n'est pas à l'ordre du jour, pas plus que la PMA : Manuel Valls les a écartées avec son tranchant coutumier. Quant à l'homoparentalité et au mariage gay, ils ont été votés par la République, et une large majorité de Français les accepte désormais. A écouter les palinodies de la droite classique sur ce sujet, il y a de moins en moins de chances de voir une nouvelle majorité abroger la loi Taubira. Comme le dit Alain Juppé, cette loi est un acquis : elle entre dans les mœurs.
Ces fausses alarmes cachent une vraie cible : les homosexuels, qu'on veut à toute force confiner dans un statut discriminatoire. Voilà en effet des gens qui manifestent en nombre non pour un droit, mais contre le droit des autres. Voilà des gens qui se fondent non sur des vérités sociales ou scientifiques, mais sur un préjugé d'origine religieuse pour maintenir une discrimination envers les couples différents. La Manif pour tous, au fond, n'est qu'une procession antigay. On s'inquiète des empiétements sur la laïcité émanant de l'islam. Voilà une tentative d'empiétement qui vient du catholicisme, même si l'Eglise, dans sa sagesse, commence à prendre ses distances avec le mouvement. Une minorité de musulmans veut un islam politique. Ces manifestants veulent un catholicisme politique. Les deux sont également condamnables. Laissons à Dieu ce qui est à Dieu et au Parlement ce qui est à la République.

Laurent Joffrin
http://www.liberation.fr/societe/2014/10/05/la-vraie-cible_1115538