2014-06-25

June

The FN of jumper Ayuntamiento will remove free canteens for poor families.
Posted on June 25, 2014 by admin

The Town Hall national Front of le Pontet (Vaucluse) was to validate Wednesday night in City Council the decision to abolish totally free of the canteen for the poorest households, a measure aimed at empowering parents strongly criticized opposition UMP families must contribute to the collective charges. What is free for some is paying for others, because the cost is borne by the community. We want to empower parents. Who has not 1.57 EUR to be paid to the community for a complete and balanced meal?, told AFP Xavier Magnin, Director of cabinet of the Pontet, Joris Hébrard FN Mayor, confirming France blue Vaucluse information. This sum equals the excluding which could claim the parents of the 65 children concerned, according to Mr. Magnin, the hourly rate of the meal being 3.15 EUR. The savings thus made should be 29. 000 EUR, according to Mr. Magnin, indicating that 60 municipal tariffs would also be revised at this Council. Small rivers are major rivers, he added. The opposition leader Claude Toutain (UMP) denounced on France blue Vaucluse waves an anti-social measure. We touch the most disadvantaged, single-parent families, people at the RSA or at the end of right to unemployment, while the Mayor is granted an increase in salary of 44 per cent, or 1. 000 EUR, which would have funded 500 meals per month, he added. It must be said that it is our duty, when one is a little easier to help people a little more distressed, concluded Mr. Toutain, denouncing an absolutely disgraceful decision. The Director of cabinet of the Mayor replied explaining that the city was ruined by the previous municipality UMP, with 50 M EUR from debts. We act in conscious public funds Manager, forced to act, he says. Mr. Hébrard won the municipal elections with 42.6% of the vote, ahead of little Mr. Toutain (42.5%)

http://n3rd.tv/the-fn-of-jumper-ayuntamiento-will-remove-free-canteens-for-poor-families/



Un maire FN veut supprimer la gratuité des cantines pour les familles démunies
Le conseil municipal du Pontet, dans le Vaucluse, devrait valider cette décision ce mercredi soir, que l'édile justifie par une volonté de "responsabiliser les parents".

La mairie Front national du Pontet (Vaucluse) devait valider mercredi soir en conseil municipal la décision de supprimer la gratuité totale de la cantine pour les ménages les plus démunis, une mesure visant à "responsabiliser les parents" que critique vivement l'opposition UMP.
"Les familles doivent contribuer aux charges collectives. Ce qui est gratuit pour les

uns est payant pour les autres, car le coût est supporté par la collectivité. Nous souhaitons responsabiliser les parents. Qui n'a pas 1,57 euro à verser à la collectivité pour un repas complet et équilibré ?", a déclaré à l'AFP Xavier Magnin, directeur de cabinet du maire FN du Pontet, Joris Hébrard (photo AFP), confirmant une information de France Bleu Vaucluse.
Cette somme correspond à la demi-gratuité à laquelle pourraient prétendre les parents des 65 enfants concernés, selon Xavier Magnin, le tarif normal du repas étant de 3,15 euros.
Les économies ainsi réalisées devraient être de 29 000 euros, d'après Xavier Magnin, précisant qu'une soixantaine de tarifs de régie municipale allaient également être révisés lors de ce conseil. "Les petites rivières font les grands fleuves", a-t-il ajouté.
Le leader de l'opposition, Claude Toutain (UMP), a dénoncé sur les ondes de France Bleu Vaucluse une mesure "anti-sociale". "On touche les familles les plus défavorisées, monoparentales, les gens au RSA ou en fin de droit au chômage, alors que le maire s'est octroyé une augmentation de salaire de 44%, soit 1 000 euros, qui aurait permis de financer 500 repas par mois", a-t-il ajouté.
"Il faut bien se dire qu'il est de notre devoir, quand on est un peu plus aisé, de venir en aide aux personnes un peu plus en difficulté", a conclu Claude Toutain, dénonçant une décision "absolument scandaleuse".
Le directeur de cabinet du maire a rétorqué en expliquant que la ville était "ruinée par la municipalité précédente UMP, avec 50 millions d'euros de dettes". "Nous agissons en gestionnaire soucieux des deniers publics, obligés d'agir", assure-t-il. Joris Hébrard a remporté les élections municipales avec 42,6% des voix, devançant de très peu Claude Toutain (42,5%).
AFP