2014-02-13

Quand l’UMP voulait déconstruire les stéréotypes de genre "dès la maternelle"


Publié le 21 juin 2011
Introduire, dès la maternelle, des séances consacrées à la mixité et au respect hommes/femmes

Proposition UMP.
Le premier objectif de la promotion de l'égalité des sexes et du respect hommes/femmes dès la maternelle est d'amener les enfants à se sentir autorisés à adopter des conduites non stéréotypées.
Il faut aider les filles et les garçons à percevoir positivement leur genre et celui du sexe opposé.
Le second objectif est d'accroître les capacités des enfants à résoudre de façon non violente et coopérative des conflits qui mettent en cause l'appartenance à l'un ou l'autre sexe ainsi que de promouvoir le respect entre les hommes et les femmes. Agir sur une population jeune reste en effet le meilleur moyen d'endiguer la naissance de comportements inacceptables chez les adolescents puis chez les adultes.



Quand l’UMP voulait déconstruire les stéréotypes de genre "dès la maternelle" [Streetpress]
Publié par Florian Bardou

En 2011, l’UMP, qui s’insurge aujourd’hui contre une prétendue "théorie du genre" à l’école, voulait elle aussi lutter contre les stéréoypes de genre chez les tout-petits. C’est ce que révèle le site d’information Streetpress, qui s’est procuré la version archivée du document compromettant pour Jean-François Copé et son équipe. Signalée sur Twitter par Ludovic B. Hamon, la proposition 3 du "pacte républicain" rédigé dans le cadre des "États Généraux de la reconquête" de l’UMP en 2011 évoquait l’idée d’"introduire, dès la maternelle, des séances [pour] amener les enfants à se sentir autorisés à adopter des conduites non stéréotypées". Un document qui vient mettre à mal l’argumentaire des opposant.e.s à la pseudo "théorie du genre".