2014-02-18

Kansas

Kansas: L'homophobie bientôt protégée?
Publié par Maëlle Le Corre
Sous couvert de protéger les convictions religieuses, la Chambre des représentants a adopté un texte permettant la discrimination des personnes homosexuelles et des couples de même sexe. Le Sénat a retiré le texte pour le retravailler.

Jeudi 13 février, la Chambre des représentants du Kansas a adopté la loi 2453, une mesure allant à l'encontre des droits et des libertés des LGBT. Fondée sur la liberté religieuse, elle permettrait aux entreprises tout comme aux fonctionnaires de refuser de servir une personnes homosexuelle ou un couple de même sexe. Lors du premier vote mercredi dernier, 72 élu.e.s ont voté en sa faveur, contre 42. Une tendance confirmée le lendemain avec 72 contre 49. Alors qu'elle devait ensuite être examinée par le Sénat qui, sur ses 40 sièges, compte 32 républicain.e.s, la loi 2453 a finalement été retirée.
UN "BOUCLIER" POUR LES HOMOPHOBES
Lors des débats à la Chambre des représentants, le républicain Charles Macheers, rapporteur de la loi, avait affirmé que cette mesure serait un moyen... de lutter contre les discriminations: "La discrimination est horrible, c'est offensant... Elle n'a pas sa place dans une société civilisée, et c'est précisément pourquoi nous proposons cette loi. Il y a eu des périodes à travers l'histoire où les gens ont été persécutés pour leurs croyances religieuses parce qu'elles étaient impopulaires. Cette loi procurera un bouclier protecteur pour cela." Les élu.e.s en faveur de ce texte se sont dédouané.e.s de toute homophobie, arguant qu'une personne serait aussi en mesure de ne pas célébrer le mariage d'un couple hétérosexuel si cela va à l'encontre de ses principes religieux.
UNE LOI DANGEREUSE_Les conséquences d'une telle loi auraient été désastreuses, comme l'explique le journaliste Marc Joseph Stern sur Slate: "Les employeurs peuvent continuer à virer leurs employé.e.s homos au motif de leur sexualité. Les magasins peuvent refuser des biens et des services à des couples homos. Des hôtels peuvent expulser des couples homos ou leur refuser l'entrée. Des entreprises d'hébergements, des cinémas, des restaurants, peuvent mettre à la porte des couples homos. Et si un couple les poursuit pour discrimination, il perdra mais devra aussi payer les frais de son adversaire." Mais il y aurait plus alarmant encore: "N'importe quel employé.e du gouvernement a la permission explicite de discriminer un couple, pas seulement les secrétaires de comté ou les employé.e.s de la fourrière, mais littéralement n'importe qui travaillant pour l'État du Kansas. Si un couple homo appelle la police, un officier peut refuser de l'aider, si interagir avec un couple homo viole ses principes religieux. Les hôpitaux publics peuvent le mettre à la porte et lui refuser tout traitement en toute impunité. Les couples homos peuvent être interdits des parcs et des piscines publiques, tout ce qui se trouve sous l'égide du gouvernement de l'État du Kansas."
LA PRÉSIDENTE DU SÉNAT S'OPPOSE À LA LOI
Les membres démocrates de la Chambre des représentants se sont peu fait entendre contre cette nouvelle loi, comme l'a déploré Sandra Meade, présidente d'Equality Kansas: "Ce qui est le plus décevant concernant cette loi n'est pas le vote des conservateurs/trices qui, comme nous le savons, doit apaiser la frange extrémiste, mais le manque d'action pour s'opposer ou amender la loi par les législateurs/trices qui clament s'y opposer sincèrement". C'est finalement la présidente du Sénat, la républicaine Susan Wagle, d'abord favorable à la loi, qui a fait savoir qu'elle s'y opposerait si la loi passait en l'état au vote. Plusieurs éléments vont donc être remaniés avant qu'elle ne passe devant les sénateurs/trices: "Une forte majorité de nos membres soutient les lois qui définissent le mariage traditionnel, protègent les institutions religieuses et protègent les individus contre l'obligation de de violer leurs valeurs morales. Néanmoins, nos membres n'approuvent pas la discrimination." La présidente du Sénat a de plus critiqué l'impact de la loi sur les petites entreprises. En effet, si la loi autorise un.e employé.e à refuser de servir une personne homosexuelle, un.e autre employé.e est censé.e pouvoir le remplacer. Or, toutes n'en auraient pas la possibilité. La loi sera donc retravaillée pour être respectueuse des droits de tou.te.s les citoyen.ne.s du Kansas, explique Tom Witt, directeur exécutif d'Equality Kansas: "Nous avons proposé des amendements à la Chambre des représentants qui, nous le pensons, auraient rendu la loi plus acceptable, et si le Sénat souhaite poursuivre et tenir des auditions, nous attendons de travailler avec eux sur une première ébauche qui protégera les libertés religieuses de tou.t.e.s, et dans le même temps assurera la dignité des couples gays et lesbiens à travers l'État."