2013-08-28

Les femmes, ce problème d'ordre social

Russie: de nouvelles lois homophobes se profilent
Publié par Maëlle Le Corre
En Russie, contrairement à la France, les gays peuvent donner leur sang. Mais plus pour très longtemps, si la loi de Mikhaïl Diegtiariov est votée à la Douma.

Alors que tous les yeux sont braqués sur Sotchi et que la mobilisation internationale contre l'atteinte aux droits humains par le gouvernement russe continue, la Douma planche déjà sur de nouvelles lois qui, si elles sont adoptées, stigmatiseront un peu plus les personnes LGBT.
RÉTABLIR L'EXCLUSION DES HOMOS POUR LE DON DU SANG
Le candidat à la mairie de Moscou Mikhail Diegtiariov tente actuellement de rétablir l'interdiction du don du sang pour les homosexuels. Ironie du sort, elle avait en effet été levée en 2008. Aujourd'hui, ce député membre du Parti Libéral Démocrate de Russie souhaite remettre l'homosexualité dans la liste des contre-indications, puisque 65% des personnes séropositives seraient homosexuelles, aurait-il déclaré lors d'une conférence de presse, sans toutefois faire connaître ses sources. Si cette loi est votée, les pays occidentaux auront bien du mal à s'indigner de cette discrimination, puisque plusieurs pays, dont la France, mais aussi le Canada, la Suisse, l'Australie ou le Royaume-Uni restreignent eux aussi, l'accès au don du sang pour les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes.
DES CONSULTATIONS POUR DEVENIR HÉTÉROSEXUEL
Autre projet de loi porté par ce jeune député: établir un service de thérapie pour guérir de l'homosexualité. Ce service constituerait à proposer des consultations volontaires et anonymes avec des psychologues et des sexologues afin d'aider les personnes homosexuelles. "Cela les aiderait à revenir à une vie normale et à devenir hétérosexuel.le.s, comme 95 à 99% de nos concitoyen.ne.s" a déclaré Mikhail Diegtiariov.
DES GAY PRIDES, OUI... MAIS LA NUIT
Le parlementaire s'est prononcé sur la loi anti "propagande gay" en vigueur depuis juin dernier, qui d'après lui, n'est pas discriminante et n'interdit pas la tenue d'événements comme la gay pride: "La loi prévoit qu'ils n'organisent pas de gay prides quand les enfants peuvent les voir. Mais c'est possible de les faire la nuit, avec des lampes de poche et sans amplis."
LES FEMMES, CE PROBLÈME D'ORDRE SOCIAL
Les femmes aussi semblent poser un problème à ce député. Surtout celles qui ont une activité professionnelle. Fin juillet, Mikhail Diegtiariov a proposé une loi afin d'établir deux jours de congé par mois pour les femmes... au moment de leur règles: "A cette période, la majorité des femmes vivent une gêne psychologique et physique. Souvent la douleur est tellement intense qu'elles doivent appeler une ambulance." Selon la loi soumise par le député, les conséquences des règles représenteraient un réel problème d'ordre social pour les femmes qui travaillent. Le Parti Libéral Démocrate russe est réputé pour être foncièrement traditionaliste et ultranationaliste.
MIKHAÏL DIEGTIARIOV, FUTUR MAIRE?
A 32 ans, ce jeune loup va-t-il peser sur le long terme dans la politique russe? L'élection municipale à Moscou qui aura lieu le 8 septembre nous le dira. Selon un sondage, moins d'1% des Moscovites ont l'intention de voter pour Mikhail Diegtiariov, tandis que le favori de cette élection, Sergei Sobianine, et Alexei Navalny, l'opposant à Vladimir Poutine, ont encore leurs chances pour atteindre le second tour.