2013-06-30

Russie


PAS DE QUARTIER POUR LES MANIFESTANTS LGBT
30 juin 2013

Le rassemblement LGBT, sur le Champ de Mars de Saint-Pétersbourg, a attiré en quelques minutes près de 200 contre-manifestants d'extrême droite. Image: Euronews.
Un rassemblement a été violemment attaqué, samedi à Saint-Pétersbourg. La police a cédé à la pression des extrémistes venus en découdre, arrêtant la quasi totalité des militants LGBT.
Une demi-heure: c'est le temps qu'ont tenu des manifestants LGBT, hier dans le centre de la deuxième ville de Russie. Sous le slogan «L'homophobie est la honte de Saint-Pétersbourg», le rassemblement était organisé pour protester contre la loi anti-«propagande homosexuelle», récemment votée par la Chambre basse du Parlement russe. Une disposition similaire est déjà en vigueur dans la région de Saint-Pétersbourg depuis 2012.

ŒUFS, PÉTARDS ET BOÎTES DE CONSERVE
Selon plusieurs sources, la quasi totalité des militants ont été embarqués par la police, apparemment alertée par des «habitants». «Nous leur avons indiqué que leur manifestation était illégale et leur avons ordonné de se disperser, mais ils n'ont pas obtempéré», a justifié un porte-parole des forces de l'ordre. Entre-temps, la place avait été envahie par environ 200 contre-manifestants, certains réclamant l'arrestation immédiate des militants LGBT, d'autres visiblement venus pour en découdre. Les manifestants, des nationalistes, des skinheads et des religieux, s'en sont pris à ces derniers à coups d'œufs, de pétards, de boîtes de conserve et de fumigènes, faisant apparemment plusieurs blessés. Huit militants antigay seulement auraient été arrêtés par la police.

Thèmes: Eglise orthodoxe, Extrême droite, Propagande homosexuelle, Russie, Saint-Pétersbourg

360° Le magazine suisse gay, lesbien, bi et trans
http://360.ch/blog/magazine/2013/06/saint-petersbourg-pas-de-quartier-pour-les-manifestants-lgbt/